Jour 7, 8 et 9 : Zion Canyon, la Death Valley et la Sierra Nevada

death valley
Coucou !
Ces cinq derniers jours ont été très intenses ! Beaucoup de choses à découvrir, trop peu de temps mais toujours autant de plaisir et d’émerveillement. Les connexions wifi sont toujours aussi peu nombreuses et ce n’est pas un mal 🙂
Vendredi matin, après une bonne nuit dans notre cabane du Zion Ponderosa Ranch, nous sommes partis à la découverte de Zion Canyon en faisant deux randonnées à différents endroits du Canon pour en découvrir les multiples facettes. Avec la Canyon Overlook Trail, nous avons pu avoir un super point de vue sur Zion Canyon Sud. Nous avons ensuite pris une navette pour accéder à la partie nord de Zion Canyon (l’enfer pour se garer…) et nous sommes parti à la découverte des piscines naturelles avec l’Emerald Pools Trail. Vers 13h30, nous reprenons la voiture car ce soir nous dormons dans la Death Valley ! Sur la route, on fait une pause près de Saint-Georges dans un In’N’Out pour enfin manger notre repas du midi (enfin plutôt notre goûter vu l’heure…). Ca y est nous avons officiellement mangé notre premier gros burger américain !
En arrivant proche du la Death Valley, nous traversons une zone où des panneaux indique « No hitchhiking area prison » (faire du stop est interdit sur cette zone proche d’une prison). Bizarre…
Après de longues heures de route, nous voyons enfin le panneau d’entrée du parc de la Vallée de la Mort. Avant de se mettre à la recherche d’un camping pour dormir (eheh pas de réservation pour ce soir, c’est l’aventure  😛 ), nous allons voir le bassin de Badwater qui se situe au point le plus bas des Etats-Unis par rapport à la mer (-85,5 m). De loin, une large étendue blanche se découpe au milieu des montagnes, on dirait de la neige. En réalité, le bassin est couvert d’une couche de cristaux de sels ! Avec la lumière du soleil couchant, c’est assez magique  😯
Pour l’étape du soir, après une tentative auprès du camping d’un hôtel infructueuse (à 150 $ la nuit , non merci !), nous tentons notre chance 30 miles plus loin avec un camping primitif (et gratuit). Nous sommes chanceux, il reste de la place et nous passons une nuit bien au chaud sous un ciel étoilé magnifique !
Samedi matin, nous ne trainons pas au lit dans les duvet. Nous prenons le petit déjeuner avec le lever du soleil car ce matin nous partons à la découverte des « moving stones » et il faut du temps pour accéder à cette curiosité de la nature (pour les 27 derniers miles de piste, nous avons mis 1h30…). Mais cela vaut tous ces efforts car le lac asséché de Racetrack et les « moving stones » sont vraiment impressionnantes ! Déjà, on imagine mal qu’un lac puisse s’être formé à cet endroit aride. Et comment, ces pierres (parfois assez énorme) ont pu se déplacer toute seules sur plusieurs mètres voir dizaines de mètres ???
Sur la route pour les « moving stones », nous avions fait un arrêt pour admirer les dunes de sables qui se sont formées à un endroit de la Death Valley. Pour le coup, on se croirait dans un « vrai » désert !
Nous sortons de la Vallée de la Mort en début d’après-midi pour prendre la direction de la Sierra Nevada. Ce soir nous dormons au pieds des montagnes (encore enneigées) ! Au fur et à mesure que les miles défilent (on ne comptent plus en km  🙂 ), le paysage changent de façon impressionnante. Nous laissons derrière nous l’aridité et la chaleur pour les forêts de pins, les hautes montagnes et la fraicheur. Au niveau de la ville de Lone Pine, nous faisons un arrêt pour découvrir les Alabama Hills et leurs formations rocheuses assez particulières. Un autre lieux, un autre décor… Avant de rejoindre notre camping proche de Mammoth Lakes, nous faisons un arrêt pour nous baigner dans des sources chaudes. Un vraiment moment de détente dans une eaux hyper chaude au milieu d’Américains venus prendre l’apéro du samedi soir entre amis dans la nature. La magie des voyages !
Notre camping au milieu de la forêt est assez primaire (toilette et point d’eau, c’est tout…) mais on inaugure notre première « Bear box » (boîte à ours) ! Joie pour moi, car cela veut dire que nous sommes enfin sur leur territoire (peut-être que j’aurais la chance d’un observer un ??).
Dimanche matin, après avoir fait quelques courses de ravitaillement au supermarché du coin (ouvert 24h/24 !), nous avions projeté de faire une randonnées dans le parc de Mammoth Lakes pour aller admirer les Rainbow Falls. Dommage pour nous la saison de ski s’étant prolongée, les chemins de randonnée ne sont pas accessibles…Changement de programme, nous partons en direction de la ville de Lee Vining pour trouver notre camping du soir. Nous testons un premier camping « premier arrivé, premier servi » sur la route menant au parc Yosemite, le Lower Lee Vining Campground. Nous sommes chanceux car un couple franco-américain, qui avait réservé un emplacement pour 3 jours, est obligé de partir et nous propose leur place gratuitement ! Encore merci à ce couple !
L’après-midi, nous visitons tranquillement la ville fantôme de Bodie (ancienne ville minière qui a été abandonnée après la deuxième guerre mondiale). C’était assez irréel de voir tous ces bâtiments figés dans le temps tels que leurs occupants les ont laissés. Ensuite, nous nous sommes promener autour du lac Mono et de ses Tufas (formation de roche poreuse). Là encore, la nature nous a épaté par ses étrangetés. L’eau du lac est impropre à la consommation (c’est un peu comme boire un mélange de sel et de détergeant) et à beaucoup de formes de vie (sauf quelques crevettes…). Même si le lac comporte une plage, nous n’avons pas testé la baignade  🙂
Avant de rentrer au camping, nous faisons un arrêt dans un bar de Lee Vining; ambiance sympa avec de bonnes bières et des « french frites » (des frites quoi  😉 ). J’ai même pu faire recharger la batterie de mon appareil photo, ce qui est super cool !

Ces deux derniers jours, nous avons fait la découverte de Yosemite ! Je vous raconte tout ça très vite.
A bientôt !
Rendez-vous sur Hellocoton !